Réussir un projet d’isolation thermique

3-aerogel-isolation-thermique

La réussite d’un projet d’isolation thermique se base essentiellement sur la nature et les performances de l’isolant utilisé. De ce fait, le choix de l’isolant doit se faire en fonction de la structure à isoler et selon des critères bien définis.

À chaque structure un isolant

L’isolation thermique est un élément essentiel à prendre en compte pour son logement, car d’un côté il existe une réglementation toujours plus exigeante depuis 1976 et de l’autre, celle-ci garantit le confort en hiver comme en été. Selon les Directives européennes, toutes les structures d’une habitation doivent participer à l’isolation thermique de l’ensemble.

Par conséquent, le toit doit être protégé soit par un film réfléchissant, soit par de la laine de verre soit par des panneaux de laine de verre ou de roche.

Pour ce qui est des murs, ils peuvent être isolés par l’intérieur grâce à une cloison de doublage, par l’extérieur à l’aide de bardage ou en utilisant des isolants comme le béton cellulaire ou encore les briques de chanvres qui peuvent y être directement intégrés.

Pour les fenêtres, on peut utiliser un double voire un triple vitrage à émissivité faible ou tout simplement un encadrement épais d’excellente qualité.

De leur côté, les portes nécessitent la pose d’une plaque isolante à base d’isolant écologique tel que la laine de bois, l’ouate de cellulose, la laine de chanvre…

En ce qui concerne les planchers, l’isolation thermique peut se faire en isolant le plafond du dessous par des panneaux isolants ou en disposant une chape isolante sur le plancher et sous laquelle une couche isolante peut être installée.

Quels critères pour choisir le bon isolant ?

Le choix d’un isolant repose fondamentalement sur sa conductivité et sa résistance thermique. En effet, de la conductivité thermique d’un matériau dépend son pouvoir isolant. Pratiquement, la conductivité définit la capacité d’un matériau à diffuser la chaleur et plus elle est faible plus l’isolation sera efficace. Quant à la résistance thermique, elle détermine la capacité à résister aux variations de température et de ce fait, plus sa valeur sera élevée, plus le matériau offrira une bonne isolation. Le matériau idéal pour une isolation thermique optimale combinera donc une faible conductivité thermique et une forte résistance thermique.

Mais un bon isolant n’est pas seulement un isolant thermique, il doit aussi être un isolant phonique. Il sera ^plus qu’utile pour éviter les nuisances sonores, car il servira de barrage aux bruits. Selon la réglementation RT 2012, les logements datant d’après 1970 doivent tendre vers une isolation acoustique avoisinant les 35 dB.

Les autres critères à prendre en compte dans le choix d’un isolant sont sa durée de vie qui est généralement indiquée sur son étiquette et ses propriétés ignifuges.

Et surtout, quel que soit l’isolant utilisé, il faut privilégier la qualité de la pose, car un défaut de pose conduirait à des ponts thermiques et réduirait à néant les efforts entrepris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>